Vair, oui, caozë le galo a Renn - Votrie 2014
Voir, entendre, parler le gallo à Rennes - Élections 2014

 

 

Quelques faits et chiffres :

 

  • Rennes est la capitale de la Bretagne

  • Rennes est en Pays gallo

  • 8 % des Bretons / 17 % des Bretiliens pratiquent (parlent et / ou comprennent) le gallo (Baromètre BCD / TMO Régions, janvier 2014)

  • Le gallo est reconnu par le Conseil régional de Bretagne comme une des langues de Bretagne

  • La ville de Rennes a signé le niveau 2 de la Charte Ya d’ar Brezhoneg

  • Une très grande majorité des députés (100 % des députés bretons) a voté en faveur de la ratification de la Charte européenne des langues régionales dont un des principes fondamentaux est le respect de l’aire géographique de chaque langue régionale ou minoritaire. La Charte contient des dispositions en faveur de l’usage des langues dans la vie publique.

 

Bertègn Galèzz est une association de défense et de promotion du gallo. Elle est membre de la coordination des associations culturelles bretonnes Kevre Breizh et de la fédération internationale Défense et Promotion des Langues d’Oïl. Elle est représentée au Conseil culturel de Bretagne.

 

A l’occasion des élections municipales, nous nous adressons aux différentes listes se présentant à Rennes pour les interroger sur leurs intentions en matière de politique linguistique, notamment pour le gallo. Nous attendons leur réponse que nous pourrons rendre publique et sommes prêts à les rencontrer pour en discuter.

 

Voici quelques pistes pour une politique linguistique à Rennes (et à Rennes Métropole) en faveur du gallo :

 

Le gallo au Conseil municipal et dans les services :

 

  • Engagement politique en faveur du gallo (sous forme de vœu)

  • Adjoint à la langue gallèse (ou aux langues de Bretagne)

  • Chargé de mission Langue gallèse (ou Langues de Bretagne)

  • Référent Langue gallèse (ou Langues de Bretagne) au sein du cabinet du / de la maire

  • A niveau des personnels  : Recensement des compétences linguistiques, valorisation des compétences linguistiques, formation / proposition de formation (cours, stages,....)

  • Mise en place d’une véritable politique linguistique qui pourrait se traduire par une « Charte d’utilisation des langues de Bretagne dans le fonctionnement et les politiques de la Ville de Rennes / de Rennes Métropole »

  • Message d’accueil standard téléphonique également en gallo (à l’exemple du Conseil régional de Bretagne)

  • Rubrique en gallo dans le Magazine Les Rennais

 

Le gallo toute la vie :

 

  • Soutien à l’enseignement du gallo

  • Soutien au gallo dans le temps périscolaire

  • Soutien au gallo dans les centres de loisir

  • Soutien à l’apprentissage du gallo pour les adultes (Bertègn Galèzz et Chubri ont des cours du soir)

 

Le gallo dans la ville :

 

  • Panneaux d’entrée et de sortie de ville aussi en gallo

  • Signalétique interne et externe des bâtiments publics (à l’exemple du Conseil Régional de Bretagne)

  • Signalétique directionnelle extérieure

  • Transports (ligne 2 du métro, annonces vocales,…)

 

La vie culturelle en langue gallèse :

 

  • Soutien à la Smenn du Galo / Semaine du Gallo

  • Soutien au Festival Mil Goul

  • Programmation de spectacles en gallo dans les salles de spectacles

  • ...

 

 

Réponses :

 

La mise en gras de certains caractères est de nous.

 

____

 

 

Réponse le 10 février 2014 - « Changez la ville ! Cheñchit ar gêr ! Chanjée don la vil - Rennes citoyenne de gauche et écologique » - Matthieu Theurier et Valérie Faucheux - Europe Ecologie-Les Verts / Parti de Gauche / FASE / Gauche unitaire / Gauche anticapitaliste

 

Bonjour,

 

Vous voudrez bien trouver ci-dessous notre réponse à votre questionnaire « Quelle place pour le gallo à Rennes ? ». Vous trouverez l'intégralité de notre programme ici : http://www.changezlaville.fr/

 

Nous restons à votre entière disposition.

 

Bien cordialement.

Matthieu Theurier

 

---

 

Les langues régionales et minoritaires appartiennent au patrimoine commun de l'humanité. A Rennes, les langues de Bretagne (breton et gallo) et les langues minoritaires sont un élément fort de la diversité culturelle. La municipalité de Rennes se doit de les protéger, les promouvoir et en favoriser l'usage.

La politique de soutien à ces langues menée par la Ville de Rennes n’est pas à la hauteur de l’enjeu culturel que représente leur valorisation. La responsabilité de protéger, de promouvoir et de favoriser l’usage de ces langues, oblige notre ville à une politique plus ambitieuse. Il est temps  de sortir de la politique au coup par coup qui caractérise l'action de la majorité sortante dans ce domaine. Nous voulons construire avec les associations une véritable politique linguistique locale avec des objectifs définis sur toute la durée du mandat.

Sur la question des langues de Bretagne, cette politique devra s'appuyer sur deux piliers : l'éducation et une plus grande visibilité dans l'espace public.

1 - Nous voulons faire vivre les langues de Bretagne, encourager l’apprentissage et l’usage du breton et du gallo.

• Nous proposerons des activités périscolaires en breton et en gallo dans les écoles ;

• nous participerons au montage d’une crèche bilingue en concertation avec les parents volontaires et l’association Div Skouarn ;

• nous proposerons des formations aux personnels communaux qui le souhaitent ;

• nous soutiendrons la création d’un 3e site d’enseignement public bilingue français / breton ;

• pour permettre la scolarisation de tous les enfants, nous aiderons Diwan à disposer des infrastructures nécessaires à l’exercice de son activité et soutiendrons sa volonté d’intégration dans l’éducation nationale.

2 - Nous voulons rendre visibles le breton et le gallo dans l’espace public et la communication municipale.

• Nous nous assurerons de la mise en œuvre du niveau 2 de la charte Ya d’Ar Brezhoneg et tendrons vers le niveau 3 en fin de mandat ;

• nous développerons progressivement la signalétique en breton et en gallo, à Rennes comme dans le reste de l’agglomération, les lieux publics, les services municipaux et les transports en commun ;

• nous donnerons plus de place au breton et au gallo dans la communication municipale : Les Rennais, Rennes Métropole Magazine, site de Rennes Métropole, affichages municipaux, campagne de promotion de la ville, etc.

Nous voulons rendre accessibles pour toutes et tous l’apprentissage et la pratique des expressions culturelles bretonnes et gallèses, notamment la musique et la danse, et leur donner une plus grande visibilité.

• Nous soutiendrons les associations proposant des activités culturelles bretonnes et gallèses ;

• nous favoriserons la diffusion des créations artistiques bretonnes dans le cadre des festivals ;

• nous aiderons l’édition de livres en breton notamment par la commande publique et créerons des rayons en langue bretonne dans les bibliothèques de quartier.

 

Matthieu Theurier et Valérie Faucheux

 

______

 

 

Réponse le 17 février 2014 (recue le 3 mars) - « Osons Rennes » - Bruno Chavanat - UDI / UMP / PCD / Parti breton / MoDem

 

Cher Monsieur le président,

 

Par lettre du 5 février 2014, vous avez bien voulu m'interroger sur la politique linguistique que j'entendais mener, notamment pour le gallo, si la liste « Osons Rennes » que je conduis devait accéder aux responsabilités à la mairie de Rennes.

 

La culture gallèse est une composante essentielle de l'identité de notre ville. Nous ne devons pas oublier que le gallo est la langue historique de la ville et que de ce fait elle a toute sa légitimité pour entrer dans l'espace public.

 

Comme toute langue, le gallo a le droit à un avenir.

 

Nous devons donc travailler à sa valorisation et à la préservation des valeurs qu'il représente. Si nous Bretons sommes fiers de notre culture et de notre patrimoine, nous ne pouvons nous désintéresser de cette question, sauf à nous emputer délibérément d'une partie de notre richesse commune.

 

Si l'on considère le désintérêt avec lequel cette question a été traitée par le municipalité sortante ces six dernières, tout reste à faire.

 

Vous me proposez une liste d'actions qui pourrait servir de support à une politique de soutien au gallo :

* le gallo au conseil municipal et dans les services

* le gallo toute la vie

* le gallo dans la ville

* la vie culturelle en langue gallèse

 

Ces propositions ont retenu toute mon attention. J'y souscris d'autant plus favorablement qu'elles rejoignent celles que je défends au titre de la mise en valeur de l'identité bretonne de Rennes.

 

En tout état de cause, la mise en oeuvre de cette politique fera l'objet d'une concertation avec toutes les parties intéressées et bien entendu les associations de défense de la culture gallèse.

 

Ce travail en partenariat qui sera poursuivit tout au long du mandat permettra de définir les modalités de mise en oeuvre et le contenu de la politique linguistique de la ville de Rennes.

 

Cette politique devra être mise en oeuvre avec un souci de pédagogie afin que tous, y compris les nouveaux Rennais venus de l'extérieur de la Bretagne y voient un signe d'identité mais aussi d'ouverture. Je suis bien évidemment disposé à vous rencontrer pour en discuter.

 

Je vous prie d'agréer, Monsieur le président, l'expression de ma considération distinguée.

 

Bien cordialement

 

Bruno Chavanat

 

____

 

 

Réponse le 28 février 2014 (recue le 3 mars) - « Rennes, créative et solidaire » - Nathalie Appéré - PS / PCF / PRG / UDB

 

Monsieur le Président,

 

Vous m'avez interrogée sur nos intentions en matière de politique linguistique et je vous en remercie.

 

La majorité municipale sortante, à laquelle j'appartiens, a toujours été animée par la volonté d'assurer la transmission et la promotion des langues de Bretagne, et soutient déjà activement les manifestations en lien avec la culture bretonne, y compris dans sa dimention gallèse.

 

Cette implication se manifeste par le soutien aux associations, notamment par des subventions aux évènement organisé sur le territoire rennais et par la mise à disposition de locaux aux acteurs associatifs.

 

J'entends poursuivre cet effort, comme nous l'indiquons clairement dans notre programme dont je vous livre un extrait : « Rennes porte ainsi une responsabilité dans la valorisation de son identité plurielle (bretonne et gallèse).Cela passe notamment par un soutien affiché aux langues de Bretagne, mais aussi à l'ensemble des acteurs qui concourent à donner une actualité forte à la culture bretonne ».

 

Cette politique continuera à s'appuyer sur la richesse du monde associatif. Nous espérons que votre association continuera à être un partenaire de la Ville de Rennes et un acteur mobilisé au service de ses habitants.

 

En espérant avoir répondu à vos intérrogations, veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Nathalie Appéré

 

 

Qhènn pllaç pour le galo a Renn ?

Quelle place pour le gallo à Rennes ?

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now